Deuxième semaine de diète cétogène, un passage en cétose sans grande difficulté et cette semaine le RDV avec ma diététicienne-nutritionniste spécialiste des régimes LCHF et Diète cétogène.

Se faire aider dans sa diète cétogène

40 ans , 100kg et un IMC de 30, j’ai décidé de prendre les choses en main et de modifier profondément mon alimentation en limitant l’apport de glucides et augmenter la proportion de lipides d’origines diversifiées. Bref, je suis une diète cétogène. Lire épisode 1

Je suis très heureux d’avoir rencontré Magali Walkowicz, Diététicienne-Nutritionniste proche de Toulouse, et j’ai surtout pu bénéficier de l’accompagnement personnalisé d’une spécialiste de la diète cétogène. Elle est notamment l’auteur des ouvrages suivants :

Si l’alimentation LCHF pour Low Carb High Fat est assurément un excellent régime alimentaire pour une majorité d’entre-nous, la gestion de son apport journalier doit être adaptée à son objectif.

Je ne détaillerai pas ses préconisations parce qu’elles sont adaptées à mon cas personnel et sans doute ne conviendraient-elles pas à tout le monde. Et, entre-nous, je ne voudrai surtout pas vous priver d’une consultation chez Magali Walkowicz.

Ce que je peux vous partager, c’est qu’il ne suffit pas d’être en diète cétogène pour maigrir, il faut également s’assurer que l’apport lipidique journalier ne soit pas trop important pour s’assurer que son organisme va bien piocher dans les réserves.

Je suis donc reparti avec des consignes assez précises concernant les repas. Bilan dans quelques semaines.

 

Concernant mon état général, la chose la plus surprenante et sans doute la plus intéressante d’un état de cétose reste l’absence de faim. Je pratique pas mal de sport et j’ai le souvenir en rentrant d’une sortie VTT assez longue, d’être capable de manger une vache et son veau, aujourd’hui, j’ai presque du mal à terminer une escalope de poulet à la crème accompagnée d’un wok de légumes.

Merci de me lire et je reste à votre écoute,

Hank